Welcome to the website of Otto-prod! Follow the current Art Production program on this page.


RESIDENCES AT MAISONS DAURA & CENTRE D'ART CONTEMPORAIN MAGCP, Vallée du Lot, April-September 2017
co-mutations
expositions / performances : parcours d'art contemporain dans la vallÉe du lot - du 2 juillet au 3 septembre 2017
written on June, 10th, 2017 - Saint Cirq Lapopie, France

AVEC / WITH : PAUL & QUENTIN DESTIEU, JÉRÔME FINO, SYLVAIN HUGUET, GREGOIRE LAUVIN, YANN LEGUAY, EMILIEN LEROY AKA FEROMIL, LUCE MOREAU, MARIE-LUCE NADAL, COLLECTIF ONE LIFE REMAINS, ARNAUD RIVIÈRE, GÉRAUD SOULHIOL, FRANZ WEST
COMMISSARIAT / CURATORS : MARTINE MICHARD + OTTO-PROD & LAB GAMERZ
EN PARTENARIAT AVEC / IN PARTNERSHIP WITH : LES ABATTOIRS-FRAC MIDI-PYRÉNÉES

fr / Co-Mutations
La vallée du Lot poursuit sa transformation estivale et flirte cette année avec la science-fiction. Les artistes réunis pour l’aventure déploient un immense terrain de jeux et de stratégies critiques à l’échelle de la vallée. L’histoire qui se raconte ici se situe entre la réalité du territoire et la fiction imaginée pour y
creuser des brèches. Les dispositifs présentés s’inspirent de nos cultures digitales et en révèlent les mécaniques cachées, au-delà du divertissement. Les artistes font résonner ce qui fait notre « comme-un ». L’idéal collectif des technologies numériques, trop souvent confisqué par les ambitions capitalistiques, est envisagé comme une pratique collaborative et un rapport citoyen aux médias. Hors des seuls espaces urbains saturés de technologies numériques, les artistes cherchent ici à mettre en commun des connaissances et des savoir-faire, à co-construire un programme de pratiques alternatives et à performer l’espace public afin de se le réapproprier. À ce titre, l’œuvre de Franz West, Auditorium (1992), prêtée par le Centre Pompidou à l’occasion de ses 40 ans, accueille des performances sonores inédites.
Co-Mutations vise à démystifier la relation aux machines, à mesurer l’impact de ces technologies sur le développement de nos sociétés et de nos imaginaires.

ENG / Co-Mutations

Flirting with science fiction as it goes through it’s yearly summer transformation, the Lot valley is welcoming tech-savvy artists. United around Co-Mutations, they’ve set up an immense thought-provoking playground, in scale with the valley. The itinerary will take you from the Maisons Daura, an international artistic hotspot in Saint-Cirq Lapopie -where the artists have been residing since spring-, to the contemporary and experimental art center in Cajarc. As you walk along this path you’ll discover works of art imbricated in sumptuous scenery, alongside the valley’s architectural and natural heritage. You’ll listen to a new series of sound-art by young artists through Franz West’s work « Auditorium », that accompanies our contribution to a nationwide event : the forty year anniversary of the Pompidou Centre in Paris.

Photos des expositions : © Yohann Gozard



Dimanche 02 Juillet :: CONCERTS DISPERSÉS en vallée du Lot !!! 


RESIDENCES AT MAISONS DAURA & CENTRE D'ART CONTEMPORAIN MAGCP, Vallée du Lot, April-September 2017
production d'oeuvres originales :
written on June, 10th, 2017 - Saint Cirq Lapopie, France

Projets réalisés à Saint-Cirq Lapopie, dans le cadre des Résidences internationales d’artistes aux Maisons Daura
et du 12e parcours d’art contemporain en vallée du Lot Co-Mutations.
Production : OTTO-Prod, Maison des Arts Georges et Claude Pompidou, Lab Gamerz /​M2F Créations


Midi dix-huit, contre-clocher par Paul destieu

L’installation MIDI DIX-HUIT, CONTRE-CLOCHER recentre le village de Saint-​Cirq Lapopie autour du lieu des résidences d’artistes en convertissant l’Atelier des Maisons Daura en un clocher alternatif. Les jardins accueillent un point d’écoute quotidien durant lequel l’Angélus sonné aux alen­tours de 12h15 trouve un écho amplifié et une dis­torsion singulière dans l’expression de la mesure du temps. Le signal ancestral du clocher se dédouble pour déployer une expé­rience stéréophonique au coeur du village. A chaque jour sa volée, les sept différentes compositions restituées du Lundi au Dimanche répondent aux cloches de midi, oscillant entre dilatation temporelle et désorientation spatiale.

EN COLLABORATION AVEC GUILLAUME STAGNARO
MIDI DIX-HUIT, CONTRE-CLOCHER
INSTALLATION SONORE IN-SITU, 2017



MIDI DIX-HUIT, CONTRE-CLOCHER by paul destieu on Vimeo.



La procession par Luce Moreau

Un projet s’inspirant du célèbre entomologue Jean-Henri Fabre, et de ses observations des chenilles processionnaires du pin, mettant en scène une procession de ces chenilles qui se déplacent en tête-à-queue, ici piègée sur un anneau de Möebius. Une vidéo en boucle de ce parcours à l’infini, tout comme la représentation par Escher du programme informatique de La Fourmi de Langton mettant en lumière le phénomène d’émergence en biologie comme en mathématiques : le concept du vivant émergeant du programme génétique.

Le projet « La Procession » voit la timide rencontre du monde des idées, de l’abstraction avec les sous-bois d’une forêt de pins, de ses habitantes processionnaires et de leur instinct collectif exceptionnel. L’expérience menée dans les pas de l’entomologie d’antan propose d’observer une première collision entre l’idée d’infini et les processus de cycles, de ‘boucles’ dans la nature ; une version bêta réalisée alors que l’alerte à ces chenilles ‘indésirables’ les promet à une mort certaine, et initiant par là une réflexion autour du statut de ‘nuisible’ apposée par les humains aux ‘animaux non-humains’.

LA PROCESSION
PHOTOGRAMME VIDÉO, 2017






LE RE-PLI, le hublot par Géraud Soulhiol

Ce dessin monumental au cœur du cirque de Vènes est une tentative de changement d’échelle. L’artiste se saisit de la grille utilisée en modelage 3D pour venir l’appliquer à un relief réel. Le réseau de lignes vient par endroits souligner les plis géologiques de la roche et à d’autres en déformer les contours. L’addition de la forme naturelle de la roche et la distorsion de cette trame blanche créent une troisième forme dans laquelle la nature semble «repliée». « Mon intention est de confronter ma pratique du dessin à la “tentative” de compréhension
d’un territoire réel, la vallée du Lot. Le tout, en supposant que la pratique artistique et le territoire soient des objets mutants.

LE RE-PLI, TRAME PARIÉTALE

DESSIN MURAL,
CHAUX ET SEL SUR ROCHE,
DIMENSION VARIABLE,

Géraud Soulhiol reprend à son compte des vues satellites de la vallée pour en proposer une nouvelle
topographie. Le défilement du cours de la rivière donne à voir le survol d’un paysage métamorphosé en delta.

LE HUBLOT, À TRAVERS LE DELTA
VIDÉO PROJECTION, BOUCLE, 2017






SPLIT SOUNDSCAPE, SUIVRE LE FLUX par Grégoire Lauvin

Plusieurs microphones écoutent et transmettent en temps réel les sons captés en plusieurs points de la
vallée du Lot : sur le rocher de la Baume à Calvignac, au cœur d’un village, dans la rivière... La caravane
est un lieu d’écoute qui invite le visiteur à explorer ces flux sonores. En se déplaçant dans cet espace,
chacun peut naviguer d’un paysage sonore à l’autre. L’environnement capté est en constante évolution et
se transforme selon les jours, les saisons, le temps qui passe ou le temps qu’il fait.
« J’explore les notions émergentes d’espace social à travers la géographie et les modifications des pratiques de l’espace, induites par l’apparition d’internet. »
LOCUS SONUS ESA-AIX, AMU CNRS FRE PRISM

SPLIT SOUNDSCAPE, SUIVRE LE FLUX

INSTALLATION : CARAVANE NOIRE,
CASQUE, CONNEXION INTERNET,
CAPTATIONS SONORES, 2017






option de stockage par Paul Destieu et Colson Wood

Cette sculpture revisite le traditionnel équipement agricole d’ensilage du maïs, délaissé progressivement au nom de la modernité. La structure est modifiée pour amménager des jeux de pleins et de vides entre les masses de maïs, laissant ainsi apparaître le paysage en arrière plan. Cette pièce évoque autant une architecture en ruines que l’effondrement potentiel des cours céréaliers ou plus largement du monde agricole.

OPTION DE STOCKAGE

SCULPTURE, BOIS, BÉTON, GRILLAGE,
MAÏS, 2300 X 350 X 60 CM, 2017




PRESS « ESC » TO EXIT FULLSCREEN par Yann Leguay

Fossilisation d’une interface informatique, l’œuvre, isolée, n’est autre qu’un clavier d’ordinateur sculptéà même la roche dans un endroit improbable, au bord de l’igue de Crégols. L’artiste crée ainsi une incohérence géologique et temporelle, au milieu de cet environnement naturel préservé. Ce travail poursuit la série
« Hardware » présentée au centre d’art à Cajarc.

PRESS «ESC » TO EXIT FULLSCREEN

PIERRE SCULPTÉE, 2017.




MARABOUTAGES 3D, À CŒUR OUVERT par Quentin Destieu

Cette série de poupées Vaudou à taille humaine représente Bre Pettis, un des inventeurs américains de l’imprimante 3D. Ce dernier, après avoir largement profité de la collaboration de la communauté Open Source pour développer son projet, l’a breveté et en a fermé le code dans une optique d’enrichissement capitalistique.Ici, Quentin Destieu retourne la machine contre son propriétaire légal en réalisant une série de bustes déformés, sorte de maraboutage digital. Cette œuvre est également une condamnation du fonctionnement techno-libéral de Bre Pettis, qui en agissant de la sorte, fait voler en éclats les utopies libertaires de la cyber-communauté : partage, liberté, autonomie.
RÉALISÉ AVEC L’AIDE DU DICRÉAM

MARABOUTAGES 3D
INSTALLATION,
IMPRESSIONS 3D / PLA,TISSU, BOIS, 2017

Agrandie à échelle humaine, l’architecture du premier – et dernier – micro-processeur dessiné
par la main de l’Homme, le intel T 4004 (1972) prend, dans cette scénographie, la mesure de son aura mythique. Du fait de leur complexité, tous les processeurs qui suivirent furent produits par des programmes informatiques. En renouant avec un savoir-faire humain, confisqué en quelque sorte par les machines, l’artiste révèle un réseau basé sur la commutation électrique de plus de 2300 transistors, habituellement invisibles à l’œil nu. Il donne à voir une partie cachée des systèmes qui gèrent aujourd’hui nos vies, leur temporalité... et invite à considérer l’archéologie de ces nouveaux médias.
RÉALISÉ AVEC L’AIDE DU DICRÉAM

À CŒUR OUVERT

INSTALLATION,
COMPOSANTS ÉLECTRONIQUES,BOIS, VERRE, 2017




l'espace (aprÈs) par Luce Moreau

Le projet « Les Palais » détourne les plaques de cire gaufrée dont se servent les apiculteurs pour assister les abeilles dans l’échafaudage de leurs alvéoles, bases de la ruche, recueil du miel et des larves. Il soumet à des colonies d’abeilles et à leur ingénierie les plans de complexes architecturaux humanistes, dédiés à l’Humanité, dans une utopie de société solidaire et progressiste : le Phalanstère, Palais Sociétaire imaginé par Charles Fourier au XIXème siècle et la Station Orbitale dessinée début XXème par l’ingénieur Herman Potočnik dit Noordung, qui assurerait dans l’espace un habitat ‘de secours’ dans lequel serait recréée la gravité terrestre.
15 cadres modifiés de type AZ et Dadant, cire d'abeille
2017, ruchers d'Alain Klein

L'ESPACE (APRES)

SCULPTURE, CIRE D'ABEILLES, BOIS, INOX
2017




silence, Ça tourne! par Paul Destieu et Jérôme Fino

Entre performance et making-of cinématographique, le film propose une collection de plan-séquences filmée sur les hauteurs de la vallée du Lot. La vidéo présente les lancements des tournages que le réalisateur annonce à l’aide d’un mégaphone : " Silence, ça tourne ! ". Cette expression glisse du protocole cinématographique à l’observation de la rotation terrestre, en résonance avec ces paysages parfois vertigineux.

SILENCE, CA TOURNE !

VIDÉO HD, SON, COULEUR, 2017




DOUBLE BARRE - LE MÉTAL GLISSE SUR LES RAILS par Jérôme Fino & Émilien Leroy

Les paysages de la vallée sont indissociables des courbes de la voie ferrée, dont la présence
fantomatique interpelle les artistes chaque année. Ce film en propose une exploration incongrue et fidèle à l’esprit industriel du rail. L’autorail X 3825 en gare de Cajarc et à destination de Cahors ne partira pas de la voie 2. Il ne desservira pas les gares de Calvignac, St-Martin Labouval, St-Cirq Lapopie, St-Géry, Vers, Arcambal et son terminus Cahors. Il est sans arrêt ni départ de 11h à 18h. Tous les voyageurs sont invités à patienter en voiture de projection. Attention à la marche en descendant, assurez-vous de ne rien oublier dans le train ! Pour la sortie, veuillez emprunter le passage piéton. Ne prenez pas garde à la fermeture automatique des portes. Bonne projection !
MERCI À L’ASSOCIATION QUERCYRAIL POUR LA MISE À DISPOSITION DE L’AUTORAIL DIT «AUTORAIL PICASSO».

DOUBLE BARRE - LE MÉTAL GLISSE SUR LES RAILS

VIDÉO SONORE, BOUCLE DE 10’, 2017

double barre (extrait) 


RESIDENCES AT MAISONS DAURA & CENTRE D'ART CONTEMPORAIN MAGCP, Vallée du Lot, April-September 2017
portes ouvertes aux rÉsidences
written on May, 7th, 2017 - Saint Cirq Lapopie, France
presentation Résidence dans le Lot

FR.
VENDREDI 12 MAI  2017 À 18H30

AUX MAISONS DAURA, RÉSIDENCES INTERNATIONALES D'ARTISTES
SAINT-CIRQ LAPOPIE- Reservations & infos auprès de la MAGCP: +33 (0)5 65 40 78 19

Venez rencontrer les artistes en résidences aux Maisons Daura, Saint-Cirq Lapopie!

Paul et Quentin Destieu sont artistes, plutôt dans les pratiques numériques. Jouer dans l’espace public du village et de la vallée qui les a vu grandir sera le nouvel enjeu de ces résidences. Ils rassemblent autour d’eux une dizaine de complices, mettent en espace le son, les objets, les images pour créer des univers où s’entrelacent science-fiction et technologies numériques. Ils brassent cette idée de faire comme-un afin de déceler, dans ce territoire et à l’échelle du paysage, les potentialités d’un imaginaire collectif.

Comme d’ordinaire, les résidences de printemps fabriquent les œuvres qui seront visibles sur le Parcours d’art contemporain en vallée du Lot dès l’été pour Co-Mutations.

ENG.
Friday May 12th - 18.30pm
Open studios // Art residencies at Maisons Daura, Saint-Cirq Lapopie
Free Entrance - Reservations & infos at MAGCP: +33 (0)5 65 40 78 19

Come and meet the artists in residences at Maisons Daura, Saint-Cirq Lapopie!

The brothers Paul and Quentin Destieu live and work in Marseille and Aix-en-Provence. United around Co-Mutations, they are currently setting-up an immense thought-provoking playground, in scale with the Lot valley - where they've been growing-up. For this project, they gather various art groups and artists in order to explore this territory and to develop there a common imaginary.

These new artworks and installations are inspired by our digital cultures and reveal their hidden intricacies, above and beyond entertainment. Far from the tech-saturated urban space, this adventurous group of artists will take upon themselves the reality of this territory, into which they'll carve windows to fictional landscapes. This spring residencies session at Maisons Daura, will enable different experimentations and projects which will be later on view during the Parcours d’art contemporain in the Lot Valley during the summer 2017 under the title Co-Mutations.


portes ouvertes"Silence ça tourne" de Paul Destieu - image : Jérôme Fino




RESIDENCES AT MAISONS DAURA & CENTRE D'ART CONTEMPORAIN MAGCP, Vallée du Lot, April-September 2017
CO-MUTATIONS : PARCOURS D'ART CONTEMPORAIN EN VALLEE DU LOT 2017
written on April, 3rd, 2017 - Saint Cirq Lapopie, France
presentation Résidence dans le LotFR.
AVEC : PAUL & QUENTIN DESTIEU, JÉRÔME FINO, SYLVAIN HUGUET, GREGOIRE LAUVIN, YANN LEGUAY, EMILIEN LEROY AKA FEROMIL, LUCE MOREAU, MARIE-LUCE NADAL, COLLECTIF ONE LIFE REMAINS, ARNAUD RIVIÈRE, GÉRAUD SOULHIOL, FRANZ WEST
COMMISSARIAT MARTINE MICHARD + OTTO-PROD & LAB GAMERZ
EN PARTENARIAT AVEC LES ABATTOIRS-FRAC MIDI-PYRÉNÉES

Le centre d’art contemporain MAGCP (Maison des arts Georges et Claude Pompidou) invite les structures
OTTO-Prod (Marseille) et LAB Gamerz (Aix-en-Provence) à co-écrire le projet et à prendre la co-direction artistique de l’édition 2017 du Parcours d’art contemporain en Vallée du Lot. Ces trois structures de productions proposent ensemble une sélection d’artistes internationaux et locaux pour intégrer la programmation artistique du parcours d'exposition du mois de Juillet à Septembre 2017 ; les artistes sont invités dans un premier temps à se réunir à Saint-Cirq Lapopie dans le cadre des résidences internationales des Maisons Daura, pour une période d'expérimentation et de production artistique d'Avril à Juin.

ENG.
WITH: PAUL & QUENTIN DESTIEU, JÉRÔME FINO, SYLVAIN HUGUET, GREGOIRE LAUVIN, YANN LEGUAY, EMILIEN LEROY AKA FEROMIL, LUCE MOREAU, MARIE-LUCE NADAL, COLLECTIF ONE LIFE REMAINS, ARNAUD RIVIÈRE, GÉRAUD SOULHIOL, FRANZ WEST
CURATED BY MARTINE MICHARD + OTTO-PROD & LAB GAMERZ
IN PARTNERSHIP WITH LES ABATTOIRS-FRAC MIDI-PYRÉNÉES

The contemporary art centre MAGCP (Maison des arts Georges et Claude Pompidou) invites OTTO-Prod (Marseille) and LAB Gamerz (Aix-en-Provence) to co-curate the contemporary art Parcours 2017 all along the Lot Valley (south-west France). These two structures gather a selection of international and local artists who will exhibit their latest works from July to September 2017 in the frame of the Parcours ; all of the artists are first invited for a three months long stay in Saint-Cirq Lapopie within the international residence programme at Maisons Daura, dedicated to experimentation and art production from next April to June.

presentation Résidence dans le Lot

Week-end de repérage à Saint-Cirq Lapopie - du 22 au 24 février 2017 :




RESIDENCE AT LAB GAMERZ // Aix-en-Provence, January-March 2017
DEVELOPMENT - ARCHIVE D'UNE FRAPPE BY PAUL DESTIEU
written on March, 15th, 2017 - Aix-en-Provence, France
presentation Archive d'une frappe - DéveloppementFR.
Du mois de Janvier à Mars 2017, Paul Destieu est en résidence au Lab GAMERZ pour développer un second chapitre du projet " Archive d'un Frappe ".
L'artiste se consacre à la matérialisation par impression 3D, d'un nouveau modèle de frappe de batterie qui viendra enrichir et compléter l'archive, issue de la capture de mouvement du percussionniste Damien Ravnich.
Paul Destieu propose la restitution d'un jeu ouvert ou décroisé, dont la morphologie se caractérise par deux volumes autonomes, respectivement déterminés par les trajectoires des baguettes gauche
et droite du batteur. Cette frappe unique, captée numériquement en une suite de coordonées spatiales, est imprimée pour solidifier en une forme à échelle 1:1, l'ensemble de cette séquence gestuelle et rythmique.

ENG.
From January to March 2017, Paul Destieu is invited at the Lab GAMERZ as guest artist for a new chapter of the project " Archive d'un Frappe ".
The artist's work focuses on the 3D printing of a new drum beat model which will enxtand and enrich the archive, resulting from a motion capture of the drummer Damien Ravnich. Paul Destieu
offers the restitution of an open handed rythm section, characterized by two autonomous volumes, respectively shaped by the right and left drumstick trajectories. This drum beat model, captured as digital spatial coordinates, is printed as the 1:1 scale embodiement of a unique rythm and movments sequence.




Festival Gamerz 2016 // SOLO EXHIBITION @ ArtCade, Marseille, France
nature ordonnee : atelier ouvert de Luce Moreau
written on November, 7th, 2016 - Marseille, France
Carton d'invitation à l'exposition
FR.
Atelier ouvert / Nature ordonnée
Luce Moreau
du 7 au 26 novembre

ouverture et présentation le 10 novembre à 18H30
Sur une invitation d’Art-cade et de la 12 ème édition du Festival Gamerz, dans le cadre de l’exposition « Univers Simulés », l’artiste installe son atelier dans la Galerie des Grands Bains Douches de la Plaine et présentera ses recherches en cours ainsi que les dernières réalisations du projet à long terme Nature Ordonnée.
Vous êtes chaleureusement invités à venir la déranger en plein travail du mardi au dimanche de 17h à 19h.
« Au cœur de la ruche, les reines engendrent des ouvrières et les ouvrières produisent des reines. Une colonie est donc immortelle même si les individus qui la constituent sont mortels. Or l’abeille est aujourd’hui également devenue un symbole de la dégradation exponentielle des habitats naturels, de l’état général de la nature et son dépérissement certain. Un scénario apocalyptique, légende urbaine attribuée par erreur à Albert Einstein, entraine l’abeille et sa disparition prochaine vers l’extinction de l’espèce humaine. Une dystopie écologique dont la butineuse est centrale, gardienne d’un équilibre précaire, vient transformer l’imaginaire collectif humain et ses symboles d’infini.
Par opposition à l’incontestable «ordre naturel des choses», « nature ordonnée » s’interroge ainsi sur la relation réversive entre la société humaine et les organisations animales ; l’ascendance de l’une sur les autres, mais aussi l’interpénétration de leurs systèmes et comportements, dont le dessein commun est la survie. Modules chimériques, conquête spatiale, Palais Sociétaire, entomologie, architecture utopique, géométrie, pièges photographiques, brèche mécanique, système politique, camouflage constituent un ensemble indéfini de mes diverses approches du sujet. »

ENG.
Open Studio / Nature ordonnée (Ordered Nature)
Luce Moreau
From the 7th to the 26th of November 2016

On invitation from Artcade and from the 12th edition of Festival Gamerz, in partner with the exhibition ‘Simulated Univers’, Luce Moreau installs her studio in the Galerie des Grands Bouches de la Plaine and presents her current research alongside the latest outcomes of the long term project Nature Ordonnée (Ordered Nature).
You are warmly invited to come and drop in on her while she works, from Monday to Sunday from 5pm to 7pm.
At the heart of the beehive, queens create workers and workers produce queens. A colony is therefore immortal even if the individuals who constitute it are mortal themselves. The bee has today become a symbol of the exponential degradation of natural habitats, of the general state of nature and its definite decline. An apocalyptic scenario, an urban legend attributed by mistake to Albert Einstein, leads the bee and its disappearance to the extinction of the human species. An ecological dystopia in which the pollen gatherer is central, guardian of a precarious balance, transforms the collective human imagination and its symbols of infinity.
In contrast with the undeniable ‘natural order of things’ ‘nature ordonée’ thus questions the reversive relation between human society and animal organisations; the ancestry of one over the others, but also the interpretation of their systems and behaviours, of which the common purpose is survival.
Chimerical modules, spatial conquest, Palais Sociétaire, entomology, utopian architecture, geometry, photographic traps, mechanical breach, political system, and camouflage constitute an indefinite number of my various approaches to the subject.