Welcome to the website of Otto-prod! Follow the current Art Production program on this page.


EXHIBITION // GAMERZ 11th, Fondation Vasarely, Aix-en-Provence, November 2015
archive d'une frappe DE paul destieu
written on November, 15th, 2015 - Aix-en-Provence, France
presentation
FR.

Réalisé au sein du Lab Gamerz / M2F Créations
Production : Lab Gamerz / M2F Créations, OTTO-Prod, DICREAM, CAC Arts visuels Région PACA
Développement : Damien Ravnich, Lab Gamerz, Bastien Vacherand, Gonzague Defos Du Rau, Guillaume Stagnaro. Crédit photo : Luce Moreau

Le cycle de recherche Archive d’une frappe interroge la matérialisation de formes sonores et musicales. Le projet entreprend une collision des structures sonores et plastiques en convoquant les pratiques visuelles et média contemporains dans une relecture sensible des langages musicaux. Le projet regroupe une série de créations polymorphes, résultant de la captation et de l’analyse des mouvements d’un batteur percussionniste, se focalisant sur les tensions émergentes entre le musicien et son instrument. Cette expérience se concentre sur le déploiement temporel et spatial d’une gestuelle, les baguettes traduisant mécaniquement un rapport au temps par l’interprétation du rythme, et du son par un développement physique. Chacune des étapes de la chaîne de production propose successivement une appropriation numérique de ce geste unique. Une fois captée, modélisée puis imprimée en trois dimensions, la frappe est extraite de son contexte pour figer la contre-forme de l’interprète et de l’instrument. L’archive rassemble une série de glissements entre écoute et regard.

ENG.

Realized at Lab Gamerz / M2F Créations
Production: Lab Gamerz / M2F Créations, OTTO-Prod, DICREAM, CAC Arts visuels Région PACA
Development: Damien Ravnich, Lab Gamerz, Bastien Vacherand, Gonzague Defos Du Rau, Guillaume Stagnaro
Photo credit: Luce Moreau

The ongoing research cycle Archive d’une frappe (Archive of a hit) questions the materialization of sound and musical forms. The project undertakes several collisions between physical and sound structures, calling visual practices and contemporary media for a sensitive interpretation of music languages. The project gathers a serie of polymorphous creations, resulting from the capture and the motion analysis of a drummer, focusing on the emerging tensions between the musician and his instrument. This experiment enables the unfolding of a given gesture in space and time ; drumsticks sequencing time through the performed rythm and sound through its physical output. Each of the successive steps along the production process proposes a digital appropriation from a unique gesture. Once captured, synthetized and 3D printed, the hit is extracted as a physical counter-form both from the interpreter and the instrument. The archive gathers a serie of these shifting processes, between listening and sight. 




PRODUCTION RESIDENCE // Cycle de recherches 2014-2015
archive d'une frappe : residence au lab-gamerz
written on October, 25th, 2015 - Aix-en-Provence, France
presentationFR.
Cycle de recherche 2014-2015 de Paul DestiEu
LAB GAMERZ / M2F CrEations, Aix-en-Provence

« Archive d’une frappe »
est un projet de sculpture, il matérialise dans l’espace la trajectoire des baguettes d’un batteur percussionniste, en une forme à échelle 1/1. Le projet se développe en trois étapes successives : techniques de captation de mouvement du musicien, interprétation de ses gestes en un modèle de synthèse, impression de la forme en trois dimensions.

I. CAPTATION / TOURNAGE
> Programmation et développement de l’environnement numérique nécessaire à la visualisation et à l’enregistrement d’une série de mouvements (C++, Panda, Polhemus/fastrack)
> Mise en place et gestion des capteurs sur l’instrument et le musicien
Prise en main du matériel par le musicien / séances de répétitions / (nombreux) Ajustements
> Captation /enregistrement des mouvements du batteur durant
l’exécution de différentes partitions.

II. ACQUISITION DES DONNEES ET MODELISATION DE LA TRAJECTOIRE :
> Acquisition des données de l’enregistrement
Conversion des coordonnées en un modèle de trajectoire synthèse 3D (Blender)
> Comparaison et conception du modèle de trajectoire 3D (Blender, C4D, Rhino...)
> Post-production du modèle et lissage de la modélisation
> Préparation du modèle pour impression

III. IMPRESSION 3D DU MODELE / (échelle1/1)
> Réalisation d’une maquette en stéréolithographie (échelle 1/10)
> Réalisation du prototype (échelle1/1) au LAB GAMERZ, Aix-en-Provence
> Post-production et assemblage du prototype

ENG.
2014-2015 Residence cycle by paul destieu
LAB GAMERZ / M2F Créations, Aix-en-Provence (FR)

« Archive d’une frappe » is a sculpture project based on the motions of a drummer. The project has been developed in three steps : motion capture of the drummer Damien Ravnich (Postcoitum), data analysis and 3d modeling, 3d printing of a prototype at scale1:1.

I. MOTION CAPTURE
> Coding of the programme and interface development dedicated to the visualization and to the motion capture of a drummer (C++, Panda, Polhemus/fastrack)
> Sensors and instrument implementation / adjusted to the drummer and motion capture protocole / rehearsal of the drummer with the equipment on.
> Motion capture of the drummer's drumsticks while performing different scores at different tempos

II. DATA  ANALYSIS AND MODELING OF DRUMSTICKS TRAJECTORIES
> Import of the 3d coordinates /  data conversions into 3D models (Blender)
> Development and processing of the 3D  model
> Post-production of the 3D model in the perspective of 3d printing

III. 3D PRINTING
> 3D printing of scales models
> 3D printing (home-made!) of the prototype at scale 1/1, at LAB GAMERZ, Aix-en-Provence
> Post-production and assembling of the prototype




PRESS ARTICLE // Nature Ordonnée - Les Palais
"makery" about les palais project - by ewen chardronnet
written on July, 25th, 2015 - Marseille, France
traditionnal slovene bee hives-----

article in english here

-----

article en français ici

(Maribor, envoyé spécial)

Luce Moreau développe « Les Palais », un projet de longue haleine autour de l’apiculture, suivant une idée de départ apparemment simple : faire sculpter des structures et palais en cire à des abeilles. Une manière douce de mettre en question le supposé déterminisme sociobiologique des sociétés humaines. Cette idée déterministe qui a aussi bien nourri les utopies communautaires socialistes qu’idéologisé la cybernétique, la recherche génétique et justifié la manipulation des foules au travers des relations publiques. 

La Slovénie, célèbre pour son miel et ses colonies particulières de ruches, accueille l’artiste marseillaise en résidence de développement dans le cadre des Working Holidays, un projet porté depuis dix ans par l’association marseillaise OTTO Prod, en partenariat avec différents lieux et institutions de la ville.

Novice en apiculture, Luce Moreau s’est d’abord longuement documentée et a rencontré de nombreux apiculteurs pour nourrir son projet de Palais, qu’elle insère dans une recherche plus globale intitulée « Nature ordonnée ». Sa résidence a pour objet de mener toute une batterie de tests. En ligne de mire, à l’automne 2016, une installation de ses sculptures apicoles pour les 10 ans d’OTTO Prod au Musée d’art moderne UGM (Umetnostna galerija Maribor). La rétrospective sera aussi l’occasion de fêter les 10 ans de partenariat entre Maribor et Marseille : en 2006, quatre Marseillais, Maxime Berthou (Monsieur Moo), Paul Destieu, Luce Moreau et Olivier Tura avaient pris la direction de la galerie Hladilnica sur la friche culturelle Pekarna pour trois ans et ont depuis maintenu les échanges entre les deux villes.

Premiers tests à Pertuis

Dès son arrivée à Maribor cet été, Luce Moreau s’est mise en relation avec plusieurs apiculteurs de la région. Elle avait préalablement mené des expériences à Pertuis (Bouches-du-Rhône). Car le projet doit faire avec les contraintes posées par le travail des abeilles, qui ne construisent réellement que trois mois par an, au printemps !

Au printemps, précisément, alors qu’elle était en résidence aux Arbories, dans le Lubéron, Luce Moreau a testé auprès de Christine et Hervé Olmucci, apiculteurs récoltants à Pertuis, plusieurs formes géométriques : un plan incurvé par une demi-sphère, une forme hexagonale (comme la structure hexagonale à fond rhombique des alvéoles d’abeilles), une pyramide et un labyrinthe. Ces cadres expérimentaux lui ont permis de comprendre les lois qui régissent les constructions instinctives des abeilles et de poser que, « par opposition à l’incontestable “ordre naturel des choses”, “Nature ordonnée” propose d’interagir avec une nature à laquelle on aura donné un ordre alternatif ; des gestes qui mettent en lumière la nature fascinante d’organismes et de phénomènes, que l’on tente ici de détourner d’une voie instinctive afin de les amener vers une finalité divergente. » 

Expérimentations à Maribor

En Slovénie, Luce Moreau a rencontré Mirko Rogina, Marko Stergar, Vladimir Pušnik et Ivan Bračko, des apiculteurs au savoir-faire traditionnel, pour leur expliquer ses recherches de formes géométriques aux particularités mathématiques, comme le tore (tube courbé refermé sur lui-même), la bouteille de Klein (surface pour laquelle il n’est pas possible de définir un « intérieur » et un « extérieur ») ou la surface de Boy (qui peut être « vue » comme une sphère dont on a recollé deux à deux les points antipodaux). Elle a testé particulièrement le ruban de Möbius, un modèle simple de boucle à face unique qu’on obtient en faisant subir une torsion d’un demi-tour à une longue bande de papier, puis en collant les deux extrémités. 

Dans le rucher de Mirko, Luce Moreau expérimente un Pavage de Diane, pavage hexagonal chanfreiné qui réplique la forme hexagonale de la cellule de l’abeille, pour voir si les abeilles suivent le motif qui leur est imposé. Au bout de cinq jours, elles ont construit en priorité sur la cire jaune du pavage achetée en magasin, contrairement aux deux autres qui sont des refontes de cire récupérée chez deux apiculteurs. 

Les structures doivent tenir dans les dimensions des cadres habituels. Luce Moreau souhaitait aussi proposer aux abeilles une structure rombo-dodécaédrique après avoir constaté que les abeilles construisent leurs propres brèches suivant les arêtes et plans préétablis. Elle soumet ici aux abeilles un polygone-noyau suspendu au milieu de la hausse, pour le retourner toutes les semaines et rompre la notion de haut et de bas, de manière à ce que la sculpture des abeilles puisse partir dans tous les sens.

Une vie de miel

Luce Moreau s’est appuyée sur l’expérience de Vladimir Pušnik, de l’association des apiculteurs de Maribor, qui a monté la Maison du Miel où l’on trouve tout le matériel pour l’apiculture. La visite du magasin a largement inspiré les constructions de Luce Moreau. Vladimir propose même les bienfaits de séances de respiration apicole via un inhalateur branché à l’intérieur de la ruche ! 

Ouvrières et ouvriers

A terme, le projet « Les Palais » fera construire des structures plus complexes aux abeilles. Luce Moreau s’inspire notamment du phalanstère de Charles Fourier, pour questionner, ici en ex-Yougoslavie socialiste, l’analogie de l’habitat des abeilles « ouvrières » avec l’idée développée par le penseur du début du 19ème siècle. Fourier imaginait la vie collective des « ouvriers » dans un domaine utopique et harmonieux de quatre cents hectares où l’on cultive les fruits et les fleurs avant tout, où l’on vit et travaille ensemble. « On imagine que les abeilles ne vont pas respecter l’ordonnancement utopique d’un Fourier, leur propre système de vie commune fonctionnant parfaitement depuis des millions d’années, mais c’est cela qui m’intéresse. Quoi qu’on en pense, la société humaine ne s’y plie pas non plus la plupart du temps. On peut tout de même noter que la vie collective au Familistère de Guise créé vers 1860 par Jean-Baptiste Godin autour de son entreprise et coopérative de fabrique de poêles aura duré près de 100 ans », rappelle Luce Moreau.

Pour Luce Moreau et Paul Destieu, il s’agit également de questionner l’anthropocentrisme à travers l’exploration des cosmos géométriques.

« Luce propose des structures conceptualisées par l’homme, mais où ce sont les abeilles qui appliquent leur rationalisation dans la construction. »

Paul Destieu

Luce Moreau suggère une base géométrique correspondant aux lois découvertes par l’humain dans la nature, s’appropriant un ordre cosmique, mais les abeilles y appliquent leur propre cosmos. Selon elle :  « Nous regardons alors les constructions en retour, toujours selon notre propre cosmos. La dimension artistique s’ouvre ici, c’est un au-delà du design humain et de son fonctionnalisme anthropocentré. En réalité les schémas sont séparés par une altérité radicale.»

 


PRODUCTION RESIDENCE // Working Holidays 2015
Projet Les Palais : residence a maribor (si)
working holidays 2015
written on July, 15th, 2015 - Maribor, Slovenia
traditionnal slovene bee hives




PRODUCTION RESIDENCE // Working Holidays 2015
Projet Les Palais : residence a Pertuis (fr)
les arbories

written on June, 25th, 2015 - Pertuis, France
presentation




PRODUCTION RESIDENCE // Working Holidays 2015
nature ordonnee - Les palais
written on June, 25th, 2015 - Maribor, Slovénie
presentation
FR .         
nature ordonnee
Invitation du critique et essayiste Ewen Chardronnet, et de l'artiste Luce Moreau.


Par opposition à l’incontestable «ordre naturel des choses», Nature ordonnée propose d'interagir avec une nature à laquelle on aura donné un ordre alternatif ; des gestes qui mettent en lumière la nature fascinante d'organismes et de phénomènes, que l’on tente ici de détourner d'une voie instinctive afin de les amener vers une finalité divergente. Le contexte de la Slovénie, réputée pour sa nature préservée et son engagement écologique, pourra ainsi favoriser les recherches et réalisations de l’artiste et de l’équipe d’OTTO-Prod autour du projet apicole Les Palais. Le critique et auteur Ewen Chardronnet est invité à rejoindre l’équipe à Maribor afin de réunir sous forme d’écrits ses réflexions actuelles autour de la large thématique «Is Universe a simulation?» et celles de l’artiste développées par Nature Ordonnée.  

Luce Moreau (1982) est une photographe plasticienne basée à Marseille. Elle travaille au sein du collectif et association OTTO-PROD depuis 2006 sur des projets curatoriaux et résidences d’artistes, tout en développant ses recherches en photographie.

Ewen Chardronnet (1971) est artiste intermédia, auteur et commissaire d'exposition. Il a participé depuis le début des années 90 à de nombreuses initiatives artistiques collectives et est intervenu comme essayiste dans de nombreuses publications. Depuis 2000, il multiplie ses activités comme artiste, auteur, curateur, producteur et organisateur de nombreuses productions intermédia, expositions et événements pour des festivals internationaux et des institutions culturelles. Il a dirigé en 2001 le livre "Quitter la Gravité" de l'Association des Astronautes Autonomes (éditions de l'éclat) et reçu en 2003 le Prix Leonardo Nouveaux Horizons. Il a participé à la campagne MIR, Microgravity Interdisciplinary Research, d'artistes en impesanteur à la Cité des Étoiles en 2003 ainsi qu'au premier vol privé Air Zero-G à Bordeaux en 2013. Il est membre du comité de pilotage du Ksevt, le Centre Culturel européen pour les Technologies spatiales.

SLO.         Urejena narava
Povabljena sta francoska umetnica Luce Moreau in kritik ter esejist Ewen chardonnet

V nasprotju z "naravnim redom stvari", kateremu ni možno ugovarjati niti ga obvladati, je namen projekta Urejena narava (Nature ordonnée) odkriti naravo z vsiljenim alternativnim redom vsa ta dejanja osvetljujejo ocarljivo narao pojavov, ki jih bodo umetniki poskusili obvladati in usmeriti v neobicajno smer. Kot država, znana po svoji ohranjeni naravi in zavzemanju za ekologijo, bo Slovenija idealna lokacija  za raziskave in izdelave umetnikov in ekipe OTTO-Prod v zvezi s projektom čebelarski Palace.
Kritik in esejist Ewen Chardronnet se bo pridružil umetnici Luce Moreau v Mariboru zato, da bi prispeval s svojimi zapisi in aktualnim razmišljanjem glede vprašanja "Is Universe a simulation?" in tistih drugih, ki jih bo umetnica sama razvijala v projektu Urejena narava.

Luce Moreau, rojen 1971, je fotografinja in umetnica iz Marseilla. Od leta 2006 v okviru umetniškega kolektiva OTTO-Prod kot soustanoviteljica in clanica, ob samostojnem fotografskem in umetniškem raziskovanju, deluje tudi na podrocju organizacije in kuriranja razstavnih projektov ter sodeluje v mnogih rezidencnih programih.

Ewen Chardronnet, rojen 1971, je pisec, umetnik in kurator. Kot sodelavec ekipe je bil del mnogih projektov, ki združujejo umetnost in raziskovalno dejavnost, npr. Bureau d’Etudes, Makrolab, Spectral Investigations Collective or World-Information.Org. Leta 2001 je objavil ‘Quitter la Gravité’; francosko antologijo Združenja avtonomnih astronavtov in v okviru projekta izvedel vec performensov v brezgravitacijskem parabolicnem letalu. Je clan ustanovitvenega odbora KSEVTa | Kulturno središce evropskih vesoljskih tehnologij (Vitanje, Slovenija).

ENG.        ordered nature
by the artist Luce Moreau with the critic and essayist Ewen Chardronnet.

Contrasting with the undisputed and wild "natural order of things", Nature ordonnée (Ordered nature) proposes interactions with natural living systems by experimenting different reflexes. The project focuses on fascinating natural phenomenons, such as bee organisms and eusociety, leading diverse processes towards disrupted results and questioning how instincts could possibly react to human models. Thanks to the slovene context, known for its unspoilt nature and its ecological commitment, the artist will develop the bee project Les Palais with the support of OTTO-Prod.
In this frame of work, the guest essayist and critic Ewen Chardronnet will share and include these experimentations to its current researches «Is Universe a simulation?».


Luce Moreau (1982) is a Marseille based photograph and artist. Co-founder and member of the art group OTTO-Prod, since 2006, she has been leading curatorial projects and several art residence programmes, in parallel with her art and photographic researches.

Ewen Chardronnet, born 1971, is an author, artist and curator. He has been engaged in various collaborative art&research works such as Bureau d’Etudes, Makrolab, Spectral Investigations Collective or World-Information.Org. He published in 2001 "Quitter la Gravité", the french anthology on the Association of Autonomous Astronauts and performed several zero-gravity parabolic flights in this context. He’s also part of the pilot Committee of the Ksevt, the Cultural Center for European Space Technologies (Vitanje, Slovenia).


PRODUCTION RESIDENCE // Working Holidays 2015
working holidays
written on June, 15th, 2015 - Maribor, Slovénie
presentation

FR .          Working holidays 2015
Saison de production artistique en slovenie, DU 15 juin au 19 juillet 2015
.

Avec l'artiste Luce Moreau, le critique Ewen Chardronnet ainsi qu'une une carte blanche à La Nébuleuse // Galerie Hladilnica Centre culturel PEKARNA et Guest Room Maribor, Vetrinjski Dvor à Maribor, Slovénie.
Dans le cadre de son programme international de résidence et d'échanges culturels entre la France et la Slovénie, l'équipe d'OTTO-PROD présente la sixième saison de production artistique Working Holidays dans la ville de Maribor.
Ce programme de résidence sera ponctué de rencontres publiques comme autant d'opportunités d'explorer les réflexions des artistes invités et leurs dernières oeuvres.
La saison de production artistique WORKING HOLIDAYS est présentée par l'association Otto-Prod en partenariat avec Guestroom Maribor avec le centre culturel Pekarna, Pekarna Magdalenske Mreže, AGD Gustaf et avec le soutien de l'Institut Français Slovénie, la ville de Marseille et la région Région Provence-Alpes-Côte-d'Azur. Remerciements chaleureux à Christine & Hervé, Ivan Bračko, Varia & Marko Sterger, et Mirko.

slo .         Working holidays 2015       / Umetniškega programa v Sloveniji, od junija 15. do 19. julij

Z umetnik Luce Moreau in kritik ter esejist Ewen Chardronnet,  in s "carte blanche" v kolektiv La Nebuleuse. // Galerija Hladilnica, Kulturni center PEKARNA in Guest Room Maribor, Vetrinjski Dvor, Maribor, Slovenija.
OTTO-prod v okviru mednarodnega programa gostujocih umetnikov med Francijo in Slovenijo predstavlja šesto sezono umetniške produkcije Working Holidays v Mariboru.
Program gostujocih umetnikov bo zajemal serijo razstav, javnih predstavitev in obiskov ateljejev, ki bodo skupaj omogocili vpogled v umetniške svetove in procese posameznih umetnikov.
Program WORKING HOLIDAYS je nastal v organizaciji umetniškega kolektiva OTTO-Prod v sodelovanju s Guestroom Maribor in Kulturnim centrom Pekarna, Pekarno Magdalenske Mreže, AGD Gustaf ob podpori Francoskega inštituta v Slovenija, mesta Marseille in Région PACA. ZahvaljujočChristine & Hervé, Ivan Bračko, Varia & Marko Sterger, in Mirko.

ENG .          Working holidays 2015          / art production programme in slovenia, from june 15th to july 19th

With the artist Luce Moreau, the critic and essayist Ewen Chardronnet and with a 'carte blanche' to the group La Nébuleuse // Gallery Hladilnica, Cultural Centre PEKARNA and Guest Room Maribor, Vetrinjski Dvor, Maribor, Slovenia
In the frame of the international artist in residence programme between France and Slovenia, OTTO-Prod presents the sixth art production season Working Holidays in the city of Maribor.
This 'artist in residence' programme will be ponctuated by exhibitions, public presentations, studio visits and concerts as many opportunities to discover the specific art universe and latest productions.
Program WORKING HOLIDAYS je nastal v organizaciji umetniškega kolektiva OTTO-Prod v sodelovanju s Guestroom Maribor in Kulturnim centrom Pekarna, Pekarno Magdalenske Mreže, AGD Gustaf ob podpori Francoskega inštituta v Slovenija, mesta Marseille in Région PACA. ZahvaljujočChristine & Hervé, Ivan Bračko, Varia & Marko Sterger, in Mirko.

presentation


CONCERTS // Working Holidays 2015
la nebuleuse in maribor |@ DVORNA GUSTAF, PEKARNA, MARIBOR | Petek, 10.7.2015
written on July, 1st, 2015 - Maribor, Slovénie

La Chasse
Doom Diane Celebration // Marseille, France
Delacave
Gloomy wave with onions // Crestarsbourg, France

Hess
synthé cold-post-truc & larmes de sang // Metz, France

Yogi Data
Noise digitale accroupie // Marseille, France

Lico
Ode au parallélisme cinématique de la brigade cinéphile // Center Coast

Dj Tom Reck
Dj set relax Relax// Clermont-Satan, France


+ surprises
+ boom boom

presentationPoster by craoman

FR .       Carte Blanche a La Nebuleuse Du 7 au 12 Juillet 2015 | Centre culturel PEKARNA, salle de concert GUSTAF... en expansion | Maribor, Slovenie

La Nébuleuse c'est une sorte de queuleuleu de crevettes au pastis!

Agrégat de différentes entités collectives marseillaises, elle se définit par son amour pour le flou identitaire et ce afin de ne pas se limiter dans ses activités, liées ou non à la musique... Sur l'invitation d'OTTO-Prod, La Nébuleuse sera donc en vadrouille à Maribor, Slovénie, pour la première fois et peut-être la dernière entre les 7 et 12 juillet 2015. Pour les accompagner dans ce moment si important qu'est une première fois, et pour palier aux carences artistiques de cette entité (ils sont bien gentils mais ne savent toujours pas comment tenir une basse, chanter ou bien encore taper sur un tom basse), ils seront accompagnés des projets suivants : La Chasse + Delacave + Hess + Yogi Data + Dj Tom Reck + Lico + surprises *Le programme qui sera affiné, voir étoffé dans les prochaines semaines, verra ces artistes se produire pour certains à Pekarna et pour d'autres dans les rues ou parcs de Maribor. Ces mignardises musicales seront complétées par des projections et pourquoi pas une boom durant laquelle nous communierons jusqu'à ce que l'espace-temps s'inverse et que tout s'écroule!

SLO .       Carte Blanche do La Nebuleuse, 7.-12. julij 2015
Kulturni center Pekarna, dvorana Gustaf s premikom v okolico, Maribor, Slovenija

La Nébuleuse je posebna vrsta plesocih škampov obogatena z okusom pastisa!

Kot agregat mnogih marsejskih struktur, skupina ceni svojo nejasno identiteto, ki njihove dejavnosti ne zamejuje zgolj s podrocjem glasbe. Prvic in morda tudi zanjic se je La Nébuleuse na povabilo kolektiva OTTO-Prod med 7. in 12. julijem podala naproti Mariboru. Ker je vsak ‘prvic’ vsekakor zelo pomemben in ker ima skupina dolocene pomanjkljivosti (so prijetna družba, vendar pa ne znajo držati bas kitare, peti ali prepricljivo udarjati po bobnih), se bo tokrat povezala z vec projekti: La Chasse + Delacave + Hess + Yogi Data + Dj Tom Reck + Lico + presenecenja*
Vecer se bo zacel v dvorani Gustaf v mariborski Pekarni, kasneje pa se bo dogodek razlil po mestnih ulicah in parkih. Degustaciji glasbenih delikates bo sledalilo projekcija videjev, noc pa se lahko zelo verjetno sprevže v zabavo obcestva vse do trenutka razkroja prostora in casa.

ENG .       Carte Blanche to La Nebuleuse, 7-12 July 2015
Cultural Centre Pekarna, at Gustaf concert hall & expanding to the neighbourhood, Maribor, Slovenia

La Nébuleuse is a kind of line dancing shrimp flavoured with Pastis!

Aggregated from several Marseille-based structures, the group treasures it's vague identity in order to not restrict its activities to the  practice of music only. For the first and maybe the last time, as guest of OTTO-Prod, La Nébuleuse will roam towards Maribor, from 7 to 12 July. A 'first time' is always important, that is why in order to compensate their artistic deficiencies (a nice crew, but still unable to hold a bass guitar, sing or beat a drum properly), the group will be doubled with the following projects: La Chasse + Delacave + Hess + Yogi Data + Dj Tom Reck + Lico + surprises*
Part of the evening will take place at Pekarna's venue 'Gustaf', the rest of it will expand to the city's parks & streets. These musical delicacies will be followed by a screening session and could just as well end up in a communion party until the total collapsing of space and time.


Collective exhibition // 22,48 m²
exposition occur : carte blanche À la galerie 22,48 m²
written on March, 30th, 2015 - Paris, France
presentation

occur

carte blanche à Otto-Prod
*
Paul Destieu, Quentin Destieu et Sylvain Huguet, Yann Leguay, Luce Moreau, son:DA, Guillaume Stagnaro
*
10.04 - 30.05.15
opening / vernissage 10.04.15, 6pm /18h

FR.
Otto-Prod présente l’exposition collective occur, réponse à la carte blanche proposée par la galerie 22,48 m². À la fois artistes et producteurs, les membres du collectif Otto-Prod mêlent leurs recherches artistiques au corpus d’œuvres que l’association produit, diffuse et soutient. Il réunit ici les auteurs au croisement de leurs recherches pour partager une zone d’influence et en révéler les conjonctures.
Le titre occur est un appel au présent, à l’apparition d’un phénomène ; l’assemblage des sept œuvres exposées sous ce nom met en avant des occurrences de matière, d’espace et de gestes. Elles ont en commun la transmutation d’un état vers un autre, d’un medium vers un autre.
Par la transformation radicale de sa forme, La Refonte ne conservant de l’objet initial que la matière première et la symbolique, opère une subversion technologique. Le vitrail réalisé à partir du fichier Object Nr_18 s’inscrit dans cette même relation entre écritures numériques et savoir-faire ancestraux ; rallonges électriques, prises et chargeurs envahissent l’espace pour accéder au statut d’icône.
Certaines pièces explorent un entre-deux, dont elles maîtrisent ou subissent le milieu : Méditation sur la Méthode développe ainsi une forme de résistance du sujet face aux procédés de compression vidéo, lorsque Pulsar enregistre la lutte continue d’une caméra aux prises avec la lumière. De cette expérience, le capteur de l’outil garde la marque permanente, sorte de persistance rétinienne imposée par la suite aux rivages de Holes.
La corruption discrète du paysage se retrouve dans la série Hardware, pierres gravées à la main d’une annotation informatique ; elles sont prélevées, modifiées, puis pour la plupart réintégrées à leur site d’origine.
Enfin, dans un espace mathématique simulé, l’artiste expérimente la création d’un univers à partir d’un algorithme simple (Trois couleurs, sans fin). On peut observer la lente transformation de ces pixels en expansion dans le temps de l’exposition, et dans l’espace fini du support.
occur donne à voir la matérialisation d’éléments aussi impalpables que la lumière, l’électricité, le numérique, qui comme autant de précipités chimiques se solidifient au contact les uns des autres.

ENG.
Otto-Prod presents the group show occur, in response to the carte blanche proposed by the gallery 22,48 m². Both artists and producers, the members of the Otto-Prod’s collective combine their artistic researches with their works they produce, diffuse and support. It gathers here the authors at the crossroads of their researches to share a zone of influence and reveal the circumstances.
The title occur is the emergence of a phenomenon ; the assembly of the seven works exhibited under this name highlights diverse occurrences of materials, spaces and gestures. They have in common the transmutation from a state to another, from a medium to another.
Through the radical transformation of its shape, La Refonte - which only retains the raw material and the symbolism of the initial objet - operates a technological subvertion. Stained glass made from the Object Nr_18 file is in the same relationship between digital records and ancestral knowledge ; extension cords, plugs and chargers invade the space to access the status of icon. Some pieces explore an in-between : Méditation sur la Méthode develops a form of resistance to the subject to deal with video compression methods, Pulsar records the continued struggle between a camera and the light. The tool sensor keeps the permanent mark of this experience, kind of retinal persistence subsequently imposed on the shores of Holes.
Quiet corruption of the landscape is reflected in the Hardware series, handmade engraved stones hand of a IT annotation ; they are moved, modified, and then mostly reinstated to their original site.
Finally, in a simulated mathematical space, the artist experiments the creation of a universe from a simple algorithm (Trois couleurs, sans fin). We can observe the slow transformation of these expanding pixels in the time of exposure, and in the limited area of the support.
occur reveals the materialization of elements as intangible as light, electricity, digital, which solidify in contact with each other, like so many chemical precipitates.




Collective exhibition // REFONTE
REFONTE : derniers jours et nocturne!
written on February, 25th, 2015 - Marseille, France
presentation

DERNIERS JOURS D'OUVERTURE DE L'EXPOSITION REFONTE AU PETIRAMA, FRICHE LA BELLE DE MAI : VENDREDI 27, SAMEDI 28 FÉVRIER ET DIMANCHE 1ER MARS, DE 13H À 19H.

 

presentationNOCTURNE LE VENDREDI 27 FÉVRIER : OUVERTURE DE L'EXPOSITION REFONTE JUSQU'À 22H. CONCERTS ET PERFORMANCES DANS TOUTE LA FRICHE. GRATUIT!

 

presentation


Collective exhibition // REFONTE
REFONTE : photos de l'exposition et du vernissage
written on February, 10th, 2015 - Marseille, France




Collective exhibition // REFONTE
REFONTE : invitation
written on January, 20th, 2015 - Marseille, France
VoeuxVoeux

06 / 02 / 15

refonte

petirama, friche de la belle de mai (marseille)

*

avec les artistes - with the artists
Janez JanŠa, Lucien Gaudion, quentin destieu & sylvain huguet, Paul Destieu, Pierre-Étienne Morelle & Louise Drubigny, son:DA, Yann Leguay

FR .            VENDREDI 06 FEVRIER 2015, À 18H, PETIRAMA,FRICHE DE LA BELLE DE MAI, MARSEILLE (FR)
invitation au vernissage de l'exposition collective refonte par otto-prod

Exposition du 6 au 28 fevrier 2015

Vernissage de l’exposition le vendredi 6 février 2015 à partir de 18h en présence des artistes et ambiancée par Broise au PETITRAMA, la Friche Belle de Mai, Marseille. 
Rencontres et discussions modérées par Xavier Thomas le samedi 7 février 2015 à partir de 16h en présence des commissaires slovènes Simona Vidmar (UGM Maribor), Vladimir Vidmar (Skuč Gallery, Ljubljana) et Janez Janša (Aksioma, Ljubljana), ainsi que des artistes, à l’Atelier Anne-Valérie Gasc, (Magasins - Niveau 1 B5).

Refonte suppose l’existence d’une structure organisée et établie à réformer. L’exposition invite à une révision artistique de différents acquis techniques et formels, par l’entrecoupement de gestes individuels qui affirment une transformation collective, l’altération d’un système en vue de son amélioration. Chacune des pièces propose un reflet singulier de l’environnement dans son remaniement écologique, politique, technologique ou plastique. Leur somme offre une vision critique d’ensemble.

Les œuvres présentées dans l’exposition Refonte sont issues d’un examen attentionné de notre condition contemporaine, à laquelle est proposée une alternative instinctive, par le recyclage de ses outils, la corruption de son identité politique ou l’altération de ses données.

Les artistes s’approprient les media qu’ils observent quotidiennement, ils en détournent les propriétés initiales et procèdent à une redéfinition de la matière première. Cette action assigne aux objets un rapport soudainement personnalisé, indéterminé au monde et à son organisation. Ils échappent ainsi au rôle de leurs usages premiers, court-circuités d’une voie toute destinée. Du statut d’auxiliaires progressistes et inoffensifs, ces objets radicalisés sont dénoncés comme dominants et potentiellement nocifs. Leur désamorçage passe par une déconstruction puis une restructuration imaginative et survivaliste de ce qui les compose.

OTTO-Prod, septembre 2014

 

FR .            FRIDAY FEBRUARY 6TH, 2015, AT 6 P.M., PETIRAMA,FRICHE DE LA BELLE DE MAI, MARSEILLE (FR)
welcome to the opening of the collective show refonte by otto-prod

From friday february 6th to february 28th

Opening reception with the artists, Thursday February 6th 2015, starting at 6 p.m. at Petirama, la Friche Belle de Mai, Marseille.
Round table and discussions moderated by Xavier Thomas, Saturday February  7th 2015, starting at 4 p.m. with slovene curators Simona Vidmar (UGM Maribor), Vladimir Vidmar (Skuč Gallery, Ljubljana) et Janez Janša (Aksioma, Ljubljana) and the artists, at Atelier Anne-Valérie Gasc, (Magasins - Niveau 1 B5)

Recasting (i.e. refonte in French) consists in reshaping a structured and established actual system. The exhibition involves to artistically reconsider various technical and formal principles while interspersing individual gestures asserting a jointed transformation, altering a system in order to improve it. The actual environment is peculiarly reflected in every piece according to its ecological, political, technological or plastic adjustment which commonly suggests a withering picture.

The Exhibition Refonte has been meticulously designed according to today’s situation with additional reflexive alternatives including tool recycling, political identity disruption or data information alteration. 
The daily followed mass media are taken over by the artists who distort initial features and redefine initial components. This process suddenly generates an individual, indefinite relationship between the objects, the world and its structure.

Their initial roles are therefore cancelled and bypassed by predefined perspectives. These commonly moderate, innocent accessories are turned into oppressive and potentially harmful radical objects. Their nature is deconstructed as well as imaginatively and survivalistically recasted by this distortion process.

Otto-Prod, September 2014

Voeux


!!! 2015 !!! // OTTO-Prod wishes
* voeux 2015 *
written on January, 1st, 2015 - Marseille, France
Voeux

*

otto-prod vous souhaite de bonnes resolutions pour 2015!

otto-prod whishes you high resolutions for 2015!

*

Voeux